30/01/2018 - A la une sur le portail

11 vaccinations indispensables, obligatoires au 1er janvier 2018

11 vaccinations indispensables, obligatoires au 1er (...)

La vaccination est un geste de prévention simple et efficace qui permet de se protéger contre certaines infections graves ; l’OMS estime qu’entre 2 et 3 millions de décès dans le monde sont évités chaque année, pour la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la rougeole. La vaccination a permis l’éradication de la variole, épargnant autour de 5 millions de vies par an.

En France, avant la généralisation de la vaccination, on déplorait chaque année 3 000 décès par diphtérie et 200 décès d’enfants à cause de la poliomyélite durant la seconde moitié du XXème siècle. Le tétanos entraînait plusieurs centaines de décès par an, contre moins de 5 aujourd’hui.

Le principe de la vaccination relève à la fois d’une logique de protection individuelle et collective : on se vaccine pour soi-même mais aussi pour protéger ses parents, ses enfants, ses proches, ses collègues et les autre membres de la collectivité qui ne peuvent pas être vaccinés parce que trop fragiles ou trop jeunes. Les personnes vaccinées contribuent à protéger les non vaccinées. Ainsi, une politique vaccinale efficace doit toucher le plus grand nombre pour protéger la collectivité.

Pour que la vaccination constitue une protection efficace collectivement contre les maladies infectieuses, l’OMS estime que la couverture vaccinale de la population doit atteindre, pour certaines maladies, 95%.

- Télécharger le dossier de presse