Comité d'histoire National

1er janvier 2009 - Comité National

Cahier n° 5 : La protection sociale minière du XVIIIe siècle a nos jours

La Documentation française


Un des plus pénibles qui soient, le métier de mineur est aussi l’un des plus dangereux. Les accidents étaient fréquents dans les exploitations minières et malheureusement souvent graves. Beaucoup de mineurs n’atteignent pas l’âge de la retraite ou n’est profitaient que peu de temps et la perte de la capacité de travail était une hantise. Une protection sociale ancienne. Henri IV ébauche une protection sociale pour les mineurs avec l’édit du 14 mai 1604.

Il faut attendre le début du XIXe siècle pour voir des mesures importantes prises. Aujourd’hui, la protection sociale minière, assure les mineurs, ceux qui leurs sont assimilés et leur ayant droit, contre les conséquences de la maladie, des accidents du travail, maladies professionnelles et de soins. L’ensemble des prestations constitue un système très complet, très spécifique de protection qui concerne les actifs, les pensionnés, les invalides, les veuves, les orphelins du secteur minier.

Cet ouvrage présente une bibliographie sélective sur le régime minier, un index de noms de personnes, un index des entreprises, un index des institutions et un cahier photos central.