03/10/2012 - Textes juridiques - Maladie
Décret n° 2012-1095 du 28 septembre 2012 relatif à (...)

Décret n° 2012-1095 du 28 septembre 2012 relatif à diverses pénalités financières encourues par des entreprises exploitant des médicaments et des fabricants ou des distributeurs de dispositifs médicaux

Publics concernés : entreprises exploitant des spécialités pharmaceutiques remboursables par l’assurance maladie ; fabricants et distributeurs de dispositifs médicaux individuels et prestations associées remboursables par l’assurance maladie.

Objet : mise en œuvre de trois pénalités financières applicables aux entreprises exploitant des médicaments ou des dispositifs médicaux remboursables par l’assurance maladie.

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.

Notice : le présent décret précise les conditions dans lesquelles peuvent être infligées aux entreprises concernées, en cas de manquement, les trois pénalités financières suivantes.
La première pénalité peut être prononcée par le comité économique des produits de santé (CEPS) à l’encontre des entreprises pharmaceutiques qui n’ont pas respecté leur engagement, contracté avec le comité, de mettre en œuvre des moyens tendant à limiter l’usage non justifié, de leurs médicaments en dehors des indications de l’autorisation de mise sur le marché.
La deuxième pénalité, également prononcée par le CEPS, vise les entreprises pharmaceutiques n’ayant pas respecté les objectifs annuels chiffrés de réduction de la visite médicale fixés par le même comité.
La troisième pénalité est prononcée par les ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale lorsqu’un fabricant ou un distributeur de dispositifs médicaux n’a pas réalisé l’étude complémentaire à laquelle peut être subordonnée la prise en charge forfaitaire de certains dispositifs utilisés en établissement de santé. Le décret précise que le manquement est constitué par l’absence de remise de l’étude dans les délais requis ou par la remise d’une étude ne comportant manifestement pas les éléments attendus.
Le décret précise enfin les règles et délais de procédure applicables à la fixation de ces trois pénalités, notamment les conditions dans lesquelles les entreprises peuvent, préalablement à toute pénalité, présenter leurs observations écrites ou orales, ainsi que les modalités de leur recouvrement et de répartition de leur produit entre les régimes d’assurance maladie.

Voir sur le site de Legifrance