22/10/2015 - CNAMTS (L’Assurance maladie) - Maladie
Dépenses de médicaments 2014 et 1er semestre 2015

Dépenses de médicaments 2014 et 1er semestre 2015

Une dynamique portée par l’arrivée de nouveaux médicaments de spécialités.

En 2014, les remboursements de médicaments délivrés en officine et en rétrocession hospitalière ont enregistré une hausse de +3,8%, représentant 23 Mds € contre 22,1 Mds € en 2013.

Une croissance globale des dépenses en décalage avec les années précédentes…

Après une décennie de croissance continue, les dépenses de médicaments s’étaient stabilisées en 2011 et avaient reculé en 2012 comme en 2013, soulignant les résultats encourageants en termes de maitrise du poids des médicaments dans la dépense de santé prise en charge par le régime
obligatoire. L’année 2014 représente donc une année de rupture
en ce sens qu’elle signe le retour à la croissance des dépenses de médicaments (+3,8%), mais ne témoigne cependant pas d’une dérive de la prescription. En effet, elle résulte exclusivement de l’arrivée des nouveaux
antiviraux d’action directe (NAAD) dans le traitement de l’hépatite C, dont l’impact financier majeur explique cette inversion de tendance.
Cette hausse exceptionnelle, au-delà du poids financier qu’elle représente sur 2014, est révélatrice des défis que représente l’arrivée d’innovations thérapeutiques majeures mais très onéreuses.

… mais une baisse des dépenses qui se poursuit sur les médicaments délivrés en officine.

- Lire la suite du dossier de presse