05/01/2015 - Mis à jour : 06/01/2015 - Rapports et études - Cotisations - Recouvrement

En 2013, les encaissements des Urssaf restent dynamiques dans un contexte économique dégradé (ACOSS STAT n° 203)

En 2013, les Urssaf ont encaissé 328,6 milliards d’euros, soit 3,8 % de plus qu’en 2012, après une hausse de 4,0 % l’année précédente. La hausse de 2012 avait notamment été marquée par la fin du transfert du recouvrement aux Urssaf des contributions et des cotisations chômage et AGS. Hors ce transfert, l’augmentation était de 3,0 %.

La masse salariale du secteur privé, sur laquelle est assise une très large part des cotisations et contributions recouvrées en Urssaf ralentit de nouveau en 2013 : + 1,2 % en moyenne annuelle après 2,1 % en 2012.

En 2013, les encaissements du secteur privé ont été soutenus par la mise en place de nouvelles mesures : hausse du taux de cotisations vieillesse (prévue par le décret de juillet 2012 sur les retraites anticipées), hausse du taux du forfait social et élargissement de son assiette (instaurés par la LFSS retificative pour 2012). Ils ont aussi bénéficié de la nouvelle baisse des exonérations de cotisations sociales en 2013 (- 7,6 %).

Concernant les autres secteurs, les encaissements du secteur public ont crû de 3,1 % et ceux relatifs aux travailleurs indépendants ont progressé de 4,3 % en 2013.

- Lien vers le site de l’ACOSS