14/09/2015 - ACOSS (Caisse nationale des Urssaf) - Cotisations - Recouvrement
La masse salariale et l'emploi du secteur privé au (...)

La masse salariale et l’emploi du secteur privé au deuxième trimestre 2015 (Acoss Stat n° 218 - Septembre 2015)

Les effectifs salariés du secteur privé augmentent de 0,1 % (+ 17 000 postes) au deuxième trimestre 2015, au même rythme qu’au trimestre dernier. Sur un an, l’emploi est stable (+ 5 000 postes). Hors intérim, les effectifs salariés sont également en hausse de 0,1 % sur le trimestre et stables sur un an.

Le salaire moyen par tête (SMPT) augmente quant à lui de 0,2 % au deuxième trimestre 2015, portant à + 1,5 % la hausse sur un an. Les prix à la consommation augmentent de 0,3 % sur la même période.

Au total, la masse salariale croît de 0,3 % au deuxième trimestre 2015, après une hausse de 0,9 % au premier trimestre 2015. Ce ralentissement traduit une correction attendue des fortes hausses du SMPT constatées au premier trimestre 2015 dans certains secteurs, tels que la fabrication de matériels de transport, l’industrie chimique, les télécommunications, les activités juridiques, de conseil et d’ingénierie. Sur un an, la masse salariale augmente de 1,5 %.

Dans l’industrie, l’emploi salarié continue de reculer : - 0,2 % sur le trimestre (- 7 000 postes) comme au trimestre précédent. Sur un an, la baisse atteint - 1,2 %, soit - 36 000 postes. Dans la construction, l’emploi diminue de 0,7 % au deuxième trimestre 2015 (- 10 000 postes) après une baisse de 0,8 % au premier trimestre. Sur un an, le repli est de - 3,2 %, soit - 45 000 postes. Dans le secteur tertiaire hors intérim, l’emploi augmente de 0,3 % (+ 33 000 postes) après une hausse de 0,2 % au trimestre précédent. Sur un an, l’emploi est en hausse de 0,6 %, soit + 79 000 postes.

Les effectifs intérimaires sont stables ce trimestre après une hausse de 2,0 %, au premier trimestre 2015. Sur un an, ils augmentent de 1,2 %, soit + 7 000 postes.

Sur un an, une majorité de régions de la métropole enregistre des baisses d’emploi. Les replis les plus marqués (entre - 1,4 % et - 0,2 %) concernent la Champagne-Ardenne, le Limousin, la Lorraine et la Bourgogne. L’emploi progresse dans six régions métropolitaines et dans trois Dom.

- Télécharger l’Acoss Stat n°218