04/03/2014 - A la une sur le portail - Tout thème

Les prix de l’innovation et du développement durable 2013 : zoom sur les projets primés

Les prix de l'innovation et du développement durable (...)

La remise des prix de l’innovation et du développement durable 2013 des organismes de Sécurité sociale a eu lieu le 31 janvier dernier.
Organisée par la direction de la Sécurité sociale et l’Ucanss, ils récompensaient les meilleures innovations et initiatives dans les domaines de l’innovation : service rendu à l’usager et optimisation de la gestion des organismes et dans celui du développement durable : responsabilité sociale et environnementale.

Les 49 dossiers reçus ont été analysés afin de faire une première sélection, remise au pré jury. Celui-ci, composé de Dominique Libault, directeur de l’EN3S, François Godineau, chef de service de la DSS, Sylvie Didier Perrot, chargée de mission « responsabilité sociétale des organismes publics » au ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Gérard Durier, responsable communication de l’Ucanss et Lionel Ferraris, directeur du Développement durable à l’Ucanss ont ainsi retenus 8 organismes.

Les 8 finalistes ont donc présenté leurs projets devant le jury final qui s’est tenu le matin même de la remise des prix. Le jury final se composait de Thomas Fatome, directeur de la Sécurité sociale, Dominique Libault, Serge Bossini, secrétaire général adjoint pour la modernisation de l’action publique, Didier Malric, directeur de l’Ucanss et Catherine Decaux, directrice générale du Comité 21.

Finalement, 5 caisses ont été primées au lieu de 4, le jury n’ayant pas pu départager deux projets.

Les cinq organismes gagnants sont :

- Au titre de l’innovation – amélioration du service à l’usager
La Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) des Vosges, pour son « dispositif d’accès aux droits des assurés en collaboration avec les pharmaciens du département ».

- Au titre de l’innovation – optimisation de la gestion de l’organisme, deux prix ex-æquo ont été attribués à
La Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de Corrèze, pour l’outil « ePRADO ». Une version dématérialisée du système Prado classique (programme de retour à domicile – volet maternité) et la Caisse d’allocations familiales (CAF) du Doubs, pour son outil de « prise de rendez-vous sur Internet ».

- Au titre du développement durable – responsabilité sociale
La Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT) de Normandie, pour son dispositif de « formation sur les thématiques liées aux migrants âgés ».

- Au titre du développement durable – responsabilité environnementale
La Caisse d’allocations familiales (CAF) de Haute-Savoie, pour son « plan de déplacements » et la mise en place de mesures favorisant une mobilité respectueuse de l’environnement.

Zoom sur les projets primés :

La CPAM des Vosges récompensée pour le dispositif d’accès aux droits des assurés en collaboration avec les pharmaciens du département

La CPAM des Vosges a cherché à anticiper les ruptures de droits et indus pour les bénéficiaires de CMU / ACS et a tissé un partenariat avec les pharmaciens du département en travaillant par signalements. Cette initiative fédère des acteurs autour d’un dispositif de prévention et d’accès au droit sans réel coût pour l’Assurance maladie.

Les délégués de l’Assurance maladie présentent le dispositif aux pharmaciens qui choisissent d’adhérer ou non au dispositif. Une présentation en comité paritaire des pharmaciens a permis de sensibiliser la profession aux enjeux. Le pharmacien identifie l’éventuel problème et déclenche le dispositif avec accord de l’assuré. Une boîte e-mail dédiée en CPAM réceptionne les signalements et le traitement du dossier par un agent permet ensuite un retour au pharmacien. Les rejets de facturation et les ruptures de droit sont ainsi évités.

D’après l’enquête de satisfaction réalisée par la CPAM des Vosges, tous les pharmaciens et usagers sont satisfaits de la démarche. Elle est bien perçue par les usagers qui sont garantis dans leur accès au droit sans rupture.
L’ARS a soutenu le projet dans le cadre du PRAPS (programme régional d’accès à la prévention et aux soins des personnes les plus démunies). Afin d’intéresser d’autres organismes en région Lorraine, la direction de la coordination de la gestion du risque a présenté le dispositif qui a prévu de le généraliser.

La CPAM de Corrèze primée pour son projet dématérialisé du PRADO

Ce dispositif a pour objectif de permettre aux femmes qui accouchent en Corrèze, quelle que soit l’implantation géographique de l’établissement choisi, de bénéficier du PRADO maternité, une offre de service de l’Assurance maladie.
Pour cela, la CPAM de Corrèze expérimente au centre hospitalier d’Ussel une gamme d’outils (tablettes numérique, vidéos…) permettant de dématérialiser la présentation de l’offre et l’adhésion au programme. Cette démarche évite le déplacement des conseillers d’assurance maladie, rendu peu efficient en raison des distances à parcourir et du faible nombre de naissances dans l’établissement.

Une évaluation positive des premiers résultats de cette expérimentation a été réalisée, après un démarrage effectif le 15 juin 2013. Il en ressort que le e-PRADO a intégré en 3 mois et demi 87,5 % des patientes déclarées éligibles.

Ce système permet donc d’étendre l’offre de service dans des zones reculées, évitant des déplacements coûteux et ayant un fort impact environnemental, tout en conservant un taux d’adhésion élevé, proche de celui obtenu dans les autres établissements.
Il contribue également à véhiculer une image positive et moderne de l’Assurance maladie auprès d’un public jeune, sensible aux nouvelles technologies.

La CAF du Doubs et son outil de prise de rendez-vous sur Internet

La mise en place d’un accueil sur RDV vise à améliorer la qualité de l’accueil en box par les techniciens conseils et à mieux maîtriser les flux de visites de la CAF du Doubs avec les objectifs suivants :

- donner une information complète dans le cadre d’un entretien préparé la veille par le technicien qui recevra l’allocataire ;

- réserver l’accueil en box aux questions qui nécessitent l’expertise d’un technicien conseil ;

- diminuer le flux des visites en encourageant le recours au site caf.fr par les allocataires sur les espaces numériques de la CAF du Doubs ou à domicile ;

- renforcer en conséquence le potentiel de techniciens en back office pour traiter plus rapidement les dossiers ;

- contribuer à la résorption de la fracture numérique des populations fragiles en accompagnant les allocataires sur les espaces numériques avec un personnel dédié (Conseillers services à l’usager).

L’accueil est devenu plus fluide, les usagers ne se déplaçant plus inutilement, réduisant aussi le nombre d’incivilités.

Ce dispositif de prise de rendez-vous sur Internet vise à concilier plusieurs catégories d’attente :

- celles des allocataires qui attendent un paiement juste, rapide et régulier de leurs droits et un accueil personnalisé ;

- celles des CAF qui recherchent le meilleur équilibre entre accueil et traitement des dossiers ;

- celles des allocataires et des CAF qui doivent utiliser l’offre de contact portée par le site Internet www.caf.fr qui, à son stade ultime de développement, rendra un service de qualité aux allocataires, tout en diminuant la charge de travail pour les CAF.

L’accueil physique est conçu en cohérence avec les autres offres de contact (caf.fr, bornes, téléphone). Le projet « Accueil » de la CAF du Doubs s’inscrit dans le projet de refonte de l’accueil lancé par la CNAF, en 2012.

La formation sur les thématiques liées aux migrants âgés de la CARSAT de Normandie

Pour dépasser les freins culturels constatés lors d’interventions auprès des publics hébergés en foyer de travailleurs et faire évoluer l’offre de services institutionnelle, la CARSAT de Normandie a souhaité mettre en place une action de formation visant à faire évoluer les représentations stigmatisantes des populations immigrées, réalisée avec l’appui du Centre national de formation professionnelle – CNFP – (Réseau institutionnel de formation).

L’action mise en œuvre a permis de proposer un cycle de formation aux personnels de la CARSAT en contact avec le public, ainsi qu’aux personnels des structures d’évaluation et des services d’aide à la personne intervenant au domicile des immigrés âgés, que ce soit en foyer ou en habitat diffus. Cette action a obtenu le soutien du Fonds européen d’intégration (financeur du projet à 75 %) et d’autres partenaires locaux (financeurs du reste du projet).

Quel que soit l’intervenant, une connaissance et une explication des diversités interculturelles a été réalisée, préalable à la lutte contre les a priori et à la compréhension des résistances et des réactions des personnes rencontrées.

La CAF de Haute-Savoie primée pour son plan de déplacements

Ce projet constitue une démarche globale visant à rationaliser les déplacements générés par les missions et les activités de la CAF de Haute-Savoie (les trajets domicile-travail, les déplacements professionnels des collaborateurs et les déplacements des assurés). Il vise à favoriser les modes de transport alternatifs à la voiture individuelle, tels que la marche à pied, le vélo, les transports en commun, le covoiturage et les véhicules propres.

Les objectifs de ce plan de déplacement sont multiples, notamment :

- économiques : optimisation des déplacements, réduction du budget transport pour l’entreprise comme pour le salarié ;

- sociaux : amélioration pour les salariés de l’accessibilité et de la sécurité des déplacements, diminution du stress lié à la circulation urbaine et au bruit ;

- environnementaux : réduction de la pollution atmosphérique et sonore, diminution de la consommation d’énergie, lutte contre le réchauffement climatique.

Le pilotage du projet a mobilisé le chargé de missions et le service communication, ainsi que des partenaires extérieurs : la société des transports en communs de l’agglomération d’Annecy, le Conseil général, l’association Prioriterre, le comité départemental de la Fédération française de cyclotourisme…

Les résultats obtenus sur la réduction des déplacements professionnels sont concrets. La CAF a été équipée d’un système de visio-conférence en 2010 et son utilisation s’est peu à peu généralisée (30 réunions en 2011 / 57 réunions en 2012). Depuis 2009, tous véhicules confondus, les kilomètres réalisés à titre professionnel ont diminué de 9% tandis que le nombre de kilomètres parcourus en transports en commun est passé de 70 245 km en 2009 à 151 032 km en 2012..

Par ailleurs, entre 2009 et 2012, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de près de 7 %.

Au total, plus de 10 % des salariés ont modifié leurs habitudes de déplacements pour donner une place aux mobilités douces.

De manière à pouvoir prolonger cette action, la CAF a mené des démarches pour adhérer à une société d’autopartage. Elle va également se positionner comme relais local du défi « famille à énergie positive en Rhône-Alpes » mené par l’association ONG Prioriterre entre décembre 2013 et avril 2014.

Les équipes gagnantes ont eu l’occasion de dire quelques mots sur leurs projets lors de la remise des prix et sont parties avec leur chèque de 4000€ et leur trophée.