03/02/2015
Remise par Laurence Rossignol du premier téléphone (...)

Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie s’est rendue le Lundi 2 février en Seine-Saint-Denis afin de remettre à un particulier le premier téléphone d’alerte destiné aux personnes âgées.

Afin d’améliorer et de renforcer la protection de ce public spécifique, le Département 93 et la Préfecture ont décidé de manière volontariste et à titre expérimental, la mise en place d’un dispositif de téléphone portable d’alerte destiné aux personnes âgées.

Ce dispositif permet en cas d’agression (réelle ou redoutée) et par simple pression sur une touche, de se faire géolocaliser et de se mettre en contact avec une centrale d’écoute. Le téléopérateur de la centrale est alors en mesure d’analyser la situation, d’avertir le cas échéant les services de police par le biais d’un numéro réservé, et de leur communiquer toutes les informations utiles pour leur intervention.

Ce système de géolocalisation de la victime, déclenché à sa demande, trouve tout son intérêt et est particulièrement nécessaire :
- si la victime ne peut pas parler au téléopérateur du fait de la présence de son agresseur ou parce qu’elle a été agressée ;
- si elle maitrise mal la langue française ; dans les situations où la localisation par la victime elle-même est quasi impossible (forêt, parcs, zone industrielle, site naturel, route hors agglomération) ;
- enfin, la géolocalisation permet également, après une levée de doute, de ne pas perdre de temps (pas besoin de questionner longtemps sur la localisation) ; et en cas d’impossibilité de levée de doute, elle apporte une information très utile pour les Services de Police.

Ce dispositif a été proposé au Conseil Général de Seine-Saint-Denis par la société Vitaris, qui est un acteur majeur de la silver économie, notamment dans le secteur de la télé-assistance.

A l’occasion de la signature de la convention tripartite entre l’Etat, le Conseil Général de Seine-Saint-Denis et la société Vitaris, Laurence Rossignol a rappelé que le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement a notamment pour ambition d’accompagnement à domicile des personnes âgées dans de bonnes conditions de vie et de sécurité. La Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie a salué l’initiative du département de Seine-Saint-Denis dans son engagement pour la protection de nos aînés.