24/11/2014 - A la une sur le portail - Cotisations - Recouvrement

Seconde phase de déploiement de la DSN avec un périmètre élargi à de nouvelles déclarations sociales

Seconde phase de déploiement de la DSN avec un périmètre (...)

La déclaration sociale nominative (DSN) permettra de simplifier les démarches des entreprises en remplaçant la quasi-totalité des déclarations sociales issues de la paie. Elle sera obligatoire à partir du 1er janvier 2016 mais d’ores et déjà la " phase 2 " de déploiement progressif de la DSN a commencé.

Le décret n° 2014-1371 du 17 novembre (JO du 18/11) vient encadrer cette nouvelle étape destinée notamment à étendre le périmètre de la DSN à de nouvelles déclarations sociales. Outre les modalités de mise en œuvre de la DSN, le décret vient également modifier le traitement de données nominatives relatif à cette déclaration.

Les dispositions du décret sont applicables aux employeurs établis en métropole et dans le DOM de personnel salarié ou assimilé (à l’exclusion des particuliers employeurs), ayant recours à la DSN, qui ont versé pour l’année 2013 un montant égal ou supérieur à 2 millions d’€ de cotisations ou contributions sociales ou à 1 million d’€ lorsqu’ils ont recours à un tiers déclarant agissant pour un volume de cotisations ou de contributions égal ou supérieur à 10 millions d’€.

Dans le cadre de la seconde phase de mise en œuvre de la déclaration sociale nominative, le décret élargit le nombre de déclarations des employeurs auxquelles la DSN se substitue au bordereau récapitulatif des cotisations et contributions sociales ; au tableau récapitulatif utilisé pour la régularisation des cotisations sociales de l’année civile ; à la déclaration des effectifs auprès des organismes du recouvrement compétents pour le régime général de sécurité sociale ; au relevé mensuel des contrats de travail temporaires ; aux attestations de salaires pour l’Assurance maladie au titre des AT/MP.

En outre, le régime des déclarations des événements est simplifié pour le calcul des indemnités journalières de sécurité sociale et pour les fins de contrat de travail des CDD d’usage ainsi que pour les entreprises de travail temporaire et les associations intermédiaires. L’entrée en vigueur est immédiate sauf pour la substitution de la déclaration des effectifs qui nécessitera un arrêté.