552 Md€ de recettes pour financer la Sécurité sociale en 2021

FINANCEMENT - 31.05.2021

Les prévisions de recettes des régimes de base de la sécurité sociale s’élèvent à 552 Md€, selon la loi de financement pour la sécurité sociale pour 2021. Ces recettes représentent 24 % du PIB soit l’équivalent de 93 % du budget de l’Etat.


Sur 100 €, 48 € sont mobilisés pour le financement des retraites, 39 € pour le système de santé, 6 € pour la branche famille, 5 € pour la branche autonomie, et, enfin, 2 € pour la branche accidents du travail et maladies professionnelles.  


Les branches accidents du travail – maladies professionnelles (AT-MP) et vieillesse couvrent des risques étroitement liés à l’exercice d’une activité professionnelle et sont donc majoritairement financées par des cotisations assises sur les salaires.


Les branches maladie et famille se sont construites à l’origine selon une logique professionnelle, le droit aux prestations étant conditionné à l’exercice d’une activité professionnelle. Elles ont cependant progressivement évolué vers une logique de droits fondés sur la seule résidence. C’est également le cas de la nouvelle branche autonomie de la sécurité sociale.
De ce fait, le financement de ces trois branches a été progressivement élargi à des ressources basées sur des assiettes plus larges que les salaires. La contribution sociale généralisée (CSG), instaurée en 1991 a ainsi été dès l’origine affectée à la branche famille, puis étendue à la branche maladie en 1997 et à la branche autonomie depuis le 1er janvier 2021. Elle finance également les avantages non contributifs de retraite via le Fonds de solidarité vieillesse (FSV).


Le régime général de la sécurité sociale est financé pour moitié (53 %) par les ménages, via des cotisations, impôts et taxes affectés, et pour moitié (47 %) par les employeurs, privés et publics, principalement sous forme de cotisations patronales.

 

a_quoi_servent_cotusations.gif.png

repartition_100_euros.png

 

financement_cotis_branches.png