La Sécu finance 80 % des dépenses de santé des Français

29.01.2021

En France, les dépenses de santé sont très majoritairement financées par les administrations publiques qui couvrent 80 % de la dépense en 2019 : 78,5 % par la sécurité sociale et 1,5 % par l’État et les collectivités locales. Environ 13 % des dépenses sont prises en charge par les assurances complémentaires, tandis que la part laissée à la charge des ménages s’établit à 7 %, en diminution de 2,1 points par rapport à 2010.


En 2020, dans le contexte exceptionnel de lutte contre l’épidémie de Covid-19, la sécurité sociale a pris en charge de nombreuses dépenses nouvelles (téléconsultations exonérées de ticket modérateur, tests de dépistage, et aide financière de compensation des pertes d’activité pour les professionnels de santé, etc.), conduisant à majorer l’Objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM) de 13,4 milliards d’euros.

 

tableau repss janvier 2021.png

Source : DREES, comptes de la santé, édition 2020.  
 

 

Depuis 2010, la part des dépenses de santé financée par la sécurité sociale et les autres administrations publiques augmente et la part laissée à la charge des ménages diminue. Ces évolutions sont en partie dues à des facteurs structurels : hausse de la qualité des contrats complémentaires, progression des effectifs du nombre de patients en affection de longue durée exonérés de ticket modérateur, croissance plus dynamique des postes de dépenses les mieux remboursés. Plus récemment, elles s’expliquent par le ralentissement des dépassements d’honoraires des médecins et des dépenses non prises en charge par l’assurance maladie, par nature entièrement à la charge des assurés.

La France figure ainsi parmi les pays de l’OCDE qui consacrent une part importante de leur richesse à la fois aux dépenses de santé et à leur prise en charge publique. Cette couverture publique, fondée sur une logique de solidarité et financée principalement par des prélèvements proportionnels aux revenus, contribue de façon sensible à la réduction des inégalités de niveau de vie.
 

 

Pour en savoir plus :