La Sécurité sociale défend l’emploi des jeunes

Engagée dans le mouvement #1jeune1solution depuis le 15 janvier, notre institution franchit une nouvelle étape en signant une convention avec le Haut-commissariat à l’emploi et à l’engagement des entreprises.

EMPLOI - 11.03.2021 c-ministeres-sociaux-dicom-nicol

Mercredi 10 mars, l’ensemble des acteurs de la Sécurité sociale a accueilli Thibaut Guilluy, Haut-commissaire à l’emploi, pour formaliser leur engagement en faveur de l’insertion professionnelle des moins de 30 ans.

 

Sous l’impulsion de Raynal Le May, directeur de l’Union des Caisses nationales de Sécurité sociale (Ucanss), les directeurs généraux des Caisses nationales - Vincent Mazauric (Allocations familiales), Thomas Fatôme (Assurance maladie), Renaud Villard (Assurance retraite) et Yann-Gaël Amghar (réseau des Urssaf) - ont rappelé leurs besoins de recrutement et les mesures déjà prises à l’égard des jeunes. 

Thomas Fatôme a décrit la particularité de notre modèle et donc de nos 300 organismes recruteurs : « On est hybride : à mi-chemin entre les entreprises du public et celles du privé ». 

Vincent Mazauric a poursuivi en adressant un message à tous les jeunes : « La Sécurité sociale peut paraitre ringarde : poussez la porte ! Nous avons une porte d’entrée proche et accessible », rappelant notre maillage territorial et le fait que seuls nos cadres dirigeants sont obligés de passer un concours.

 « Il y a une formation permanente au poste pour faciliter les mobilités. De vrais parcours, y compris vers des métiers plus techniques. C’est l’avantage d’être une entreprise à mission : on peut investir sur nos collaborateurs », a ajouté Renaud Villard, décrivant une entreprise apprenante.

Des efforts que n’a pas manqué de souligner Thibaut Guilluy : « Je rencontre beaucoup d’entreprises, de filières, et vous êtes l’une des rencontres qui est sincèrement impressionnante dans son engagement profond avec la jeunesse. ».

L’évènement a aussi été l’occasion de donner la parole à plusieurs jeunes recrues de l’Assurance retraite. 

« J’ai découvert un monde dont j’ignorais tout. C’est un bon moyen de mieux comprendre la Sécurité sociale », a témoigné Hoang, analyste fonctionnel à la DSI. 

Amandine, stagiaire à l’Assurance retraite avant d’y devenir juriste, a évoqué l’attitude des managers : « Ils sont bienveillants et disponibles pour répondre aux questions et participer à notre intégration. ».

Romain, technicien compte individuel en contact direct avec les assurés, a partagé sa surprise : « On a fait en sorte que mon parcours soit utile à mes missions. », avant de conclure : « C’est un métier très valorisant. On sert à quelque chose. ».

 

A travers cet engagement et alors qu’elle prévoit de recruter  au moins 4 000 jeunes cette année, la Sécurité rappelle qu’elle est un acteur majeur de l’emploi en France.