La Sécu, agir avec les femmes

SECURITE SOCIALE - 08.03.2024

Depuis sa création, la Sécurité sociale agit avec les femmes et évolue à leurs côtés. Elle participe à leur émancipation en garantissant la protection de leurs droits sociaux et en leur apportant un soutien humain et financier à chaque étape de leur vie. En cette journée internationale des droits des femmes, voici un tour d’horizon des actions et services proposés par les différentes branches de la Sécu.
 

Veiller sur la santé des femmes

La Sécurité sociale, par le biais de la branche Maladie, accompagne la population dans la préservation de la santé et notamment les femmes avec certains dispositifs qui leur sont destinés :   

  • Pour qu’elles soient en bonne santé : actions de dépistage organisé (cancer du sein ou du col de l’utérus), sensibilisation aux maladies cardio-vasculaires, reconnaissance de certaines pathologies comme l’endométriose comme affection de longue durée (ALD).
  • Pour qu’elles soient libres d’avoir ou non un enfant : prise en charge plusieurs contraceptions, dont la contraception d’urgence hormonale, avec des conditions d’accès facilitées pour les moins de 26 ans, et en remboursant en totalité les frais liés à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).
  • Pour qu’elles soient accompagnées dans leur maternité : prise en charge de l'assistance médicale à la procréation (AMP) et accompagnement des futures mères tout au long de leur grossesse et après l’arrivée de l’enfant. 

Être aux côtés des femmes face aux aléas de la vie

La branche Famille propose également un panel de dispositifs, qui ne sont pas exclusivement réservés aux femmes, mais qui en sont les principales bénéficiaires :

  • Face aux violences conjugales : mise en place depuis le 1er décembre 2023 d’une aide d'urgence pour les personnes subissant des violences conjugales. Cette nouvelle aide, via un soutien financier, leur permet de s’éloigner physiquement de l’auteur des violences et de faire face aux dépenses immédiates.
  • Face aux difficultés de recouvrement des pensions alimentaires : depuis le 1er janvier 2023, si une femme est séparée ou en cours de séparation, la Caf peut servir d’intermédiaire et aider dans les démarches de fixation, de versement et/ou de recouvrement de la pension alimentaire.
  • Face aux défis de la parentalité : les futures mamans peuvent bénéficier de l’accompagnement d’un travailleur social de la Caf et se voir proposer un soutien temporaire à domicile pour faciliter la gestion du quotidien (heures de ménages par exemple). En cas de réduction de leur activité professionnelle pour élever leur enfant, elles peuvent percevoir une prestation partagée de l’éducation de l’enfant (PreParRe). Enfin, les mères qui élèvent seules leur enfant peuvent prétendre à l’allocation de soutien familial (ADF).

Reconnaître la maternité dans la carrière professionnelle des femmes

La branche Retraite octroie des droits aux parents et des droits spécifiques aux femmes en lien avec leur maternité. Ainsi, les périodes de maternité ou de congé pour adoption, qui ne sont pas des périodes cotisées, peuvent permettre de valider des trimestres pour la retraite, sous certaines conditions. Une mère de famille peut également obtenir des trimestres supplémentaires liés à la maternité/adoption et l’éducation de l’enfant. Enfin, les indemnités journalières touchées lors des congés maternité, peuvent désormais être retenues dans les 25 meilleures années pour le calcul de la pension et relever ainsi son montant.

Faciliter l’activité et favoriser l’entrepreneuriat féminin 

Pour soutenir la parité dans le monde entrepreneurial, l’Urssaf accompagne les femmes dans l’accomplissement de leur projet professionnel et développe des offres permettant :

  • De gagner du temps sur les démarches administratives, qu’elles soient professionnelles (comme « Mes premiers mois avec l’Urssaf » pour la création d’entreprise) ou personnelles (Cesu pour l’emploi à domicile et Pajemploi pour la garde d’enfant). 
  • D’aller à la rencontre des femmes qui souhaitent se lancer ou pérenniser leur activité pour les informer et les conseiller au mieux. En 2023, plus d’une vingtaine d’événements ont été organisés au niveau national, et de nombreux webinaires, rencontres ont été organisées sur tout le territoire. 

Par ailleurs elle est engagée auprès des réseaux Les Premières, Femmes des Territoires et participent à différents projets tels que celui de Palatine Women project ou Be a Boss.

Porter attention à nos salariées

Pour que nos collaboratrices, qui représentent 78% de nos effectifs, puissent s’épanouir pleinement au sein de nos organismes, nous menons une politique active d’égalité professionnelle et de non-discrimination, et ce, quelles que soient les fonctions occupées. 

Nous sommes fortement engagés sur : 

 

  • La réduction des écarts de salaires entre femmes et hommes, avec un contrôle attentif des mesures salariales ou encore une valorisation du salaire au retour d’un congé maternité. 
  • L’équilibre vie pro-vie perso, avec de nombreux avantages pour aider à le préserver : congé maternité prolongé, horaire de travail flexibles, prime de crèche, congés enfant malade, aide aux aidants… 
  • La lutte contre les violences sexistes et sexuelles au travail que nous condamnons fermement. Au-delà de nos actions de sensibilisation et la mise en place de référents dédiés dans nos organismes, nous avons récemment signé de la Charte #StOpE au sexisme ordinaire.  
  • La progression des femmes sur des postes à responsabilités par l’accompagnement de leur projet de carrière. Développement des compétences ou programmes de formation, nos collaboratrices sont de plus en plus nombreuses à accéder à des fonctions d’expertises ou de responsabilités. Aujourd’hui, 54% d’entre elles sont à la tête d’un de nos 300 organismes locaux.  

Pour rejoindre un collectif de travail engagé ou femmes et hommes peuvent s’épanouir sur un même pied d’égalité, consultez sans plus attendre nos offres de poste sur lasecurecrute.fr.