Logement

Un droit appuyé par la Sécu

illustration--vue-dun-immeuble

 

Si le logement a toujours été une question clé, c’est encore plus vrai aujourd’hui à une époque où les prix de l’immobilier et des loyers sont de plus en plus élevés, notamment dans les grandes métropoles.

 

La Sécu ne possède certes pas de biens immobiliers à vous louer ou à vous vendre, mais elle peut néanmoins vous aider à vous loger et à améliorer vos conditions d’habitation ! 

 

 

Vos aides en synthèse

 

INFOGRAPHIE A INTEGRER

 

 

Vous aider à payer votre loyer ou à rembourser votre prêt

 

Lorsque vous prenez un logement, la Sécu est là pour vous aider à en assumer le coût financier, via votre Caf ou votre MSA. Cela à travers trois aides distinctes auxquelles vous pouvez prétendre selon votre situation et vos ressources. 

 

En premier lieu, vous pouvez bénéficier de l’aide personnalisée au logement (APL) si vous êtes locataires d’un logement neuf ou ancien et que vos ressources ne dépassent pas un certain plafond. Il faut toutefois que ce logement ait fait l’objet d’une convention entre le propriétaire et l’Etat, qui fixe notamment l’évolution du loyer, la durée du bail, les conditions d’entretien et les normes de confort. 

 

Vous pouvez également bénéficier de l’APL si vous accédez à la propriété ou si vous êtes déjà propriétaire. Pour cela, il faut avoir contracté un prêt d’accession sociale, un prêt aidé à l’accession à la propriété ou un prêt conventionné. Ce prêt peut avoir été contracté pour l’acquisition d’un logement neuf ou ancien, avec ou sans améliorations. Ce prêt peut aussi avoir été fait pour l’agrandissement ou l’aménagement du logement. 

 

Si vous ne pouvez pas bénéficier de l’APL, il existe d’autres aides au logement. Vous pouvez bénéficier de l’allocation de logement à caractère familial (ALF) si vous n’entrez pas dans le champ de l’APL mais que vous avez des enfants nés ou à naître ou des personnes à charge. Vous pouvez aussi en bénéficier même sans personne à charge si vous formez un ménage marié depuis moins de cinq ans. Pour cela, il faut que le mariage ait eu lieu avant les 40 ans de chacun des conjoints. 

 

Enfin, si vous n’êtes éligibles ni à l’APL ni à l’ALF, vous pouvez parfois bénéficier de l’allocation de logement sociale (ALS) sous certaines conditions. 

 

 

Une solidarité qui va encore plus loin 

 

En complément des prestations légales, les Caf développent des mesures d’action sociale en faveur des familles allocataires qui rencontrent des difficultés financières ou sociales. Ainsi les Caf peuvent attribuer des aides ponctuelles pour aider les familles qui ne peuvent pas faire face à leurs charges liées au logement (loyer – emprunt – énergie – eau). Renseignez-vous auprès de votre Caf. 

 

 

Vous soutenir dans les changements de votre lieu de vie : déménagement, amélioration ou adaptation de votre habitation

 

illustration--cartons-de-demenag

 

Parce que l’on n’habite pas toujours au même endroit tout au long de sa vie ou que l’on a parfois besoin d’y faire des travaux, la Sécu vous accompagne aussi dans ces moments charnières. 

 

En premier lieu, si vous êtes une famille nombreuse qui déménage car votre foyer s’agrandit, vous pouvez bénéficier sous conditions d’une prime au déménagement. Celle-ci est octroyée par les allocations familiales (ou la MSA) pour vous aider à accueillir votre nouvel enfant dans les meilleures conditions de logement et faire face aux coûts du déménagement. 

 

Si vous entreprenez des travaux chez vous, vous pouvez également prétendre à un prêt de la part de votre Caf (ou MSA) sous certaines conditions. Si vous entreprenez des travaux de réparation, d'assainissement, d'agrandissement, ou encore d'isolation thermique de votre logement vous pouvez prétendre à un prêt à l’amélioration de l’habitat pour vous aider à alléger la facture. Il s’agit d’un prêt à 1% remboursable en 36 mensualités. 

 

Si vous êtes assistant(e) maternel(le), vous pouvez prétendre à un prêt à l’amélioration du lieu d’accueil [http://www.caf.fr/allocataires/droits-et-prestations/s- informer-sur-les-aides/logement-et-cadre-de-vie/le-pret-a-l-amelioration-de-l-habitat- pah] là aussi pour vous aider à effectuer des travaux ayant pour objectif d'améliorer l'accueil, la santé ou la sécurité des enfants accueillis. Il s’agit d’un prêt à taux zéro. 

 

Enfin on doit parfois réaliser des travaux chez soi pour adapter son lieu de vie lorsque l’on avance en âge ou que l’on est atteint par un handicap. Si vous devez réaliser des travaux d’aménagement pour continuer à vivre chez vous, le dispositif d’aide à l’habitat vous assure un accompagnement de vos démarches par un professionnel de l’habitat et vous soutient financièrement. Ce dispositif est géré par l’Assurance retraite. 

 

Pour en savoir plus
 
Les différentes aides au logement en détails 
Le simulateur de la Caf pour ces aides