Famille, enfance et jeunesse

PARENTALITÉ, ÉDUCATION & VIE FAMILIALE : LA SÉCU COMME PARTENAIRE

Illustration : enfant assis au bord d'une rivière

 

Si les premiers mois avec un enfant ne sont pas toujours de tout repos, de nouveaux défis arrivent ensuite : garde, scolarisation, éducation, adolescence, vie courante... Parce qu’il faut parfois pouvoir compter sur quelqu’un quand votre enfant compte sur vous, la Sécu est à vos côtés tant financièrement qu’humainement.

 

Tant que votre enfant est à votre charge, c’est-à-dire jusqu’à ses 20 ans ou jusqu’à ce qu’il gagne sa vie, la Sécu vous aide à veiller à sa santé, à assurer sa garde et sa scolarisation, et plus largement son éducation. Le tout selon vos ressources, la situation et la charge de votre foyer, car nous n’avons pas tous les mêmes besoins. Ces aides dépendent majoritairement des Allocations familiales (ou de la MSA, si vous relevez du régime agricole).

 

Cette page traite des aides à la parentalité et la vie familiale, pour les enfants de plus de 3 ans et jusqu’à leur émancipation. Pour vous informer plus spécifiquement sur les aides lors de la grossesse, au moment de la naissance, de l’adoption et durant la petite enfance, consultez la page dédiée.

 

 

Garde et scolarité : avec vous quand vous ne pouvez pas être avec votre enfant

 

Une fois vos congés parentaux terminés, la question de la garde se pose souvent. Dès le plus jeune âge et jusqu’à 6 ans, vous avez la possibilité d’obtenir une aide pour faire garder votre enfant. Le complément de libre choix du mode de garde prend en charge une partie de la rémunération de votre garde d’enfant (assistante maternelle agréée, garde à domicile, association ou entreprise habilitée, micro-crèche). Celui-ci s’insère dans la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje), sous conditions de ressources.

 

Puis vient le temps de l’école ! La scolarisation de votre enfant est obligatoire à partir de 3 ans et jusqu’à ses 16 ans. Si elle est gratuite, il n’empêche que chaque année scolaire entraine son lot de dépenses (fournitures, cartable, tenue de sport...). C’est pourquoi la Caf peut vous accorder, sous conditions de ressources, une allocation de rentrée scolaire (Ars) pour vous aider à faire face à ces investissements indispensables.


Cette prestation devient plus importante à mesure que votre enfant grandit afin de s’adapter à ses besoins croissants. Elle peut être versée jusqu’à ses 18 ans s’il est encore scolarisé, apprenti ou étudiant.

 

 

La santé bucco-dentaire aussi, ça s’apprend !

 

La carie, voilà l’ennemi ! Pour éviter à votre enfant une douloureuse surprise, l’Assurance Maladie permet à tous les enfants et adolescents de 6, 9, 12, 15, 18, 21 et 24 ans de bénéficier, via le programme M’T dents, d'un rendez-vous gratuit chez le chirurgien-dentiste et de soins, si nécessaire.

 

 

Parents isolés ou familles nombreuses : un coup de pouce en plus

 

Illustration : moment complice entre une mère et son enfant

 

Chaque famille est différente, et il n’y a pas toujours deux parents pour s’occuper d’un unique enfant. Parfois le parent est isolé, parfois ce sont les enfants qui sont plus nombreux.

 

Si vous élevez seul votre enfant ou si vous élevez un enfant que vous avez recueilli, vous pouvez bénéficier de allocation de soutien familial. Celle-ci peut également être versée en cas de pension alimentaire impayée par l’autre parent, à titre d’avance.

 

Si avez 2 enfants ou plus, vous pouvez bénéficier d’allocations familiales complémentaires pour vous aider à les élever. Ces aides vous sont versées jusqu’à leurs 20 ans et sont modulées en fonction de vos ressources, de votre nombre d’enfants et de leur âge.

 

Si vous avez 3 enfants ou plus il existe une carte « familles nombreuses » : d’une carte SNCF offrant des réductions sur les billets de train elle est devenue un sésame qui propose désormais des avantages chez d’autres partenaires privés.

 

Enfin, si ces 3 enfants ont tous plus de 3 ans et sont à votre charge, vous pouvez également percevoir sous certaines conditions le complément familial pour vous aider à faire face.

 

 

Besoin de souffler ?

 

Certaines Caf peuvent vous aider à partir en famille. Si vous êtes éligibles, vous recevez un courrier en début d’année. Pour tout savoir, rendez-vous sur vacaf.org  (site édité par les Allocations familiales).

 

 

Des structures d’écoute et d’accompagnement, pour votre enfant et votre famille

 

Illustration : petite fille jouant

 

Être parent, ça s’apprend ! Parce qu’on a tous des questions et des inquiétudes, qu’on a parfois besoin d’un coup de main ou juste d’un conseil, de nombreux dispositifs, structures et lieux sont là pour vous écouter et vous aider. Ils sont soutenus et labellisés par les allocations familiales.

 

Pour vous orienter vers la bonne structure ou le bon interlocuteur, vous pouvez vous adresser aux points d’information famille (PIF). Ils offrent une information gratuite et complète sur les services auxquels les familles peuvent avoir accès.

 

Jusqu’aux 6 ans de votre enfant, les lieux d’accueil enfants-parents sont là pour vous. Il s’agit de lieux de rencontre conviviaux qui permettent de partager un temps d’échange et de jeu avec son enfant dans un espace adapté aux touts petits, de créer des liens d’amitié entre enfants et entre parents, de faciliter l’entrée chez l’assistante maternelle, à la crèche, à l’école. C'est un endroit ouvert à tous, gratuit et sans inscription.

 

Pour vous aider dans toutes les étapes de votre vie de parent, vous pouvez compter sur le Réseau d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents (RÉAAP). Il s’agit d’actions mises en place dans chaque département qui rassemblent des parents, des professionnels, des associations et des institutions. Ce sont des actions de soutien à travers le dialogue et l’échange, pour vous conforter dans l’exercice de votre fonction éducative et parentale. Pour en savoir plus, consultez votre site local dédié en tapant « RÉAAP + votre numéro de département » dans votre moteur de recherche.


Enfin, en cas de coup dur, la médiation familiale peut apaiser le conflit et préserver les relations. Il s’agit d’un temps d’écoute, d’échange et de négociation qui permet de prendre en compte de manière très concrète les besoins de chacun et de l’enfant. C’est un processus structuré et confidentiel, proposé par différentes associations, en lien avec les Allocations familiales.

 

 

Vous vous séparez ?


Les Allocations familiales vous aident à préserver l’intérêt de votre enfant et à le protéger des conflits. Découvrez de quel accompagnement vous pouvez bénéficier en contactant l’Agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires. 
 

 

 

Les jeunes aussi ont leurs structures dédiées

 

A partir de l’adolescence, votre enfant a ses questions et ses problèmes. Des structures comme les points accueil écoute jeune (PAEJ) ont été créées pour offrir une écoute, un accueil et une orientation aux jeunes âgés de 12 à 25 ans et, au besoin, accueillir également les parents.

Gratuits et confidentiels, ces points d’accueil visent entre autres à évoquer les questions de mal-être, de difficultés scolaires ou relationnelles, d’attitude violente ou d’addiction. Elles complètent le maillage national des Maisons des Adolescents (MDA).